POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum

POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 VOUS ETES ICI L'HOTE DE LYON ET DE POETIQUEMENT VOTRE 
Bienvenue à la confluence des esprits poétiques
Soir de carnaval

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum -> POEMATA : LES GRANDS THEMES DE LA POESIE -> La condition humaine et les grandes causes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gil Def
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 1 224
Localisation: Nord de la France
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Avr - 08:48 (2017)    Sujet du message: Soir de carnaval Répondre en citant





            Soir de carnaval
            Auteur : Jules Laforgue
            Récitant : Pierre Fresnay




            Paris chahute au gaz. L'horloge comme un glas
            Sonne une heure. Chantez! dansez! la vie est brève,
            Tout est vain, - et, là-haut, voyez, la Lune rêve
            Aussi froide qu'aux temps où l'Homme n'était pas.

            Ah! quel destin banal ! Tout miroite et puis passe,
            Nous leurrant d'infini par le Vrai, par l'Amour;
            Et nous irons ainsi, jusqu'à ce qu'à son tour
            La terre crève aux cieux, sans laisser nulle trace.

            Où réveiller l'écho de tous ces cris, ces pleurs,
            Ces fanfares d'orgueil que l'Histoire nous nomme,
            Babylone, Memphis, Bénarès, Thèbes, Rome,
            Ruines où le vent sème aujourd'hui des fleurs ?

            Et moi, combien de jours me reste-t-il à vivre ?
            Et je me jette à terre, et je crie et frémis
            Devant les siècles d'or pour jamais endormis
            Dans le néant sans cœur dont nul dieu ne délivre!

            Et voici que j'entends, dans la paix de la nuit,
            Un pas sonore, un chant mélancolique et bête
            D'ouvrier ivre-mort qui revient de la fête
            Et regagne au hasard quelque ignoble réduit.

            Oh! la vie est trop triste, incurablement triste!
            Aux fêtes d'ici-bas, j'ai toujours sangloté :
            « Vanité, vanité, tout n'est que vanité! »
            - Puis je songeais : où sont les cendres du Psalmiste?

_________________
POEMATA : POESIE DE GIL DEF COUPS DE COEUR POETIQUES
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Avr - 08:48 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum -> POEMATA : LES GRANDS THEMES DE LA POESIE -> La condition humaine et les grandes causes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com