POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum

POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 VOUS ETES ICI L'HOTE DE LYON ET DE POETIQUEMENT VOTRE 
Bienvenue à la confluence des esprits poétiques
Promenade d'automne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum -> POEMATA : LES GRANDS THEMES DE LA POESIE -> Le bonheur et le malheur d'aimer
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gil Def
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 1 224
Localisation: Nord de la France
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 14:42 (2017)    Sujet du message: Promenade d'automne Répondre en citant






            Promenade d'automne
            Auteur : Marceline Desbordes-Valmore
            Récitante : Christine Matteï-Barraud




            Je voulais, mais en vain, par un effort suprême,
            En me sauvant de toi, me sauver de moi-même ;
            Mon œil, voilé de pleurs, à la terre attaché,
            Par un charme invincible en fut comme arraché.

            À travers les brouillards, une image légère
            Fit palpiter mon sein de tendresse et d'effroi ;
            Le soleil reparaît, l'environne, l'éclaire,
            Il entr'ouvre les cieux.... Tu parus devant moi.

            Je n'osai te parler ; interdite, rêveuse,
            Enchaînée et soumise à ce trouble enchanteur,
            Je n'osai te parler : pourtant j'étais heureuse ;
            Je devinai ton âme, et j'entendis mon cœur.

            Mais quand ta main pressa ma main tremblante,
            Quand un frisson léger fit tressaillir mon corps,
            Quand mon front se couvrit d'une rougeur brûlante,
            Dieu ! qu'est-ce donc que je sentis alors ?

            J'oubliai de te fuir, j'oubliai de te craindre ;
            Pour la première fois ta bouche osa se plaindre,
            Ma douleur à la tienne osa se révéler,
            Et mon âme vers toi fut près de s'exhaler.

_________________
POEMATA : POESIE DE GIL DEF COUPS DE COEUR POETIQUES
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Avr - 14:42 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum -> POEMATA : LES GRANDS THEMES DE LA POESIE -> Le bonheur et le malheur d'aimer Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com