POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum

POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 VOUS ETES ICI L'HOTE DE LYON ET DE POETIQUEMENT VOTRE 
Bienvenue à la confluence des esprits poétiques
Heureux celui qui meurt d'aimer

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum -> POEMATA : LES GRANDS THEMES DE LA POESIE -> Le bonheur et le malheur d'aimer
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gil Def
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 1 224
Localisation: Nord de la France
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 14:16 (2017)    Sujet du message: Heureux celui qui meurt d'aimer Répondre en citant






            Le malheur d'aimer
            Auteur : Louis Aragon

            Musique : Jean Ferrat
            Interprète : Jean Ferrat




            O mon jardin d'eau fraîche et d'ombre
            Ma danse d'être mon coeur sombre
            Mon ciel des étoiles sans nombre
            Ma barque au loin douce à ramer
            Heureux celui qui devient sourd
            Au chant s'il n'est de son amour
            Aveugle au jour d'après son jour
            Ses yeux sur toi seule fermés

            Heureux celui qui meurt d'aimer
            Heureux celui qui meurt d'aimer

            D'aimer si fort ses lèvres closes
            Qu'il n'ait besoin de nulle chose
            Hormis le souvenir des roses
            A jamais de toi parfumées
            Celui qui meurt même à douleur
            A qui sans toi le monde est leurre
            Et n'en retient que tes couleurs
            Il lui suffit qu'il t'ait nommée

            Heureux celui qui meurt d'aimer
            Heureux celui qui meurt d'aimer

            Mon enfant dit-il ma chère âme
            Le temps de te connaître ô femme
            L'éternité n'est qu'une pâme
            Au feu dont je suis consumé
            Il a dit ô femme et qu'il taise
            Le nom qui ressemble à la braise
            A la bouche rouge à la fraise
            A jamais dans ses dents formée

            Heureux celui qui meurt d'aimer
            Heureux celui qui meurt d'aimer

            Il a dit ô femme et s'achève
            Ainsi la vie, ainsi le rêve
            Et soit sur la place de grève
            Ou dans le lit accoutumé
            Jeunes amants vous dont c'est l'âge
            Entre la ronde et le voyage
            Fou s'épargnant qui se croit sage
            Criez à qui vous veut blâmer

            Heureux celui qui meurt d'aimer
            Heureux celui qui meurt d'aimer

_________________
POEMATA : POESIE DE GIL DEF COUPS DE COEUR POETIQUES
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Avr - 14:16 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum -> POEMATA : LES GRANDS THEMES DE LA POESIE -> Le bonheur et le malheur d'aimer Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com