POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum

POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 VOUS ETES ICI L'HOTE DE LYON ET DE POETIQUEMENT VOTRE 
Bienvenue à la confluence des esprits poétiques
En la forêt d'ennuyeuse tristesse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum -> POEMATA : LES GRANDS THEMES DE LA POESIE -> Le bonheur et le malheur d'aimer
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gil Def
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 1 224
Localisation: Nord de la France
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 08:56 (2017)    Sujet du message: En la forêt d'ennuyeuse tristesse Répondre en citant

.




            En la forêt d'ennuyeuse tristesse
            Auteur : Charles d'Orléans
            Récitant : Henri Barras





            En la forest d'Ennuyeuse Tristesse,
            Un jour m'avint qu'a par moy cheminoye,
            Si rencontray l'Amoureuse Deesse
            Qui m'appella, demandant ou j'aloye.
            Je respondy que, par Fortune, estoye
            Mis en exil en ce bois, long temps a,
            Et qu'a bon droit appeller me povoye
            L'omme esgaré qui ne scet ou il va.

            En sousriant, par sa tresgrant humblesse,
            Me respondy : " Amy, se je savoye
            Pourquoy tu es mis en ceste destresse,
            A mon povair voulentiers t'ayderoye ;
            Car, ja pieça, je mis ton cueur en voye
            De tout plaisir, ne sçay qui l'en osta ;
            Or me desplaist qu'a present je te voye
            L'omme esgaré qui ne scet ou il va.

            - Helas ! dis je, souverainne Princesse,
            Mon fait savés, pourquoy le vous diroye ?
            Cest par la Mort qui fait a tous rudesse,
            Qui m'a tollu celle que tant amoye,
            En qui estoit tout l'espoir que j'avoye,
            Qui me guidoit, si bien m'acompaigna
            En son vivant, que point ne me trouvoye
            L'omme esgaré qui ne scet ou il va. "

            ENVOI

            Aveugle suy, ne sçay ou aler doye ;
            De mon baston, affin que ne fervoye,
            Je vois tastant mon chemin ça et la ;
            C'est grant pitié qu'il couvient que je soye
            L'omme esgaré qui ne scet ou il va.


            - Ballades -

_________________
POEMATA : POESIE DE GIL DEF COUPS DE COEUR POETIQUES
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Avr - 08:56 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    POETIQUEMENT VOTRE - POEMATA LYON Index du Forum -> POEMATA : LES GRANDS THEMES DE LA POESIE -> Le bonheur et le malheur d'aimer Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com